Georges WENNER
 
   
 
   
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
   
 
   
 
 
 
 
   
   
 
 
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
 

  Les débuts

Georges Wenner est né le 17 juin 1819 à Bouzonville, en Moselle . Il commence très tôt son apprentissage, d'abord chez les Callinet de Rouffach, en Alsace ; en 1833 chez John Abbey ; chez Abbey de 1833 à 1839, date à laquelle il est embauché chez Daublaine-Callinet à Paris . En mars 1845, la maison Daublaine-Callinet est reprise par Ducroquet, riche amateur qui place Barker à la tête de la fabrique. Il fait par la suite baisser les salaires, ce qui décide Wenner à retourner, en 1846, chez son ancien employeur, Abbey, jusqu'en 1848.
Pendant ces années parisiennes, il rencontre Jacob Götty, originaire de Suisse où son père était facteur d'orgues. Il rentre chez Daublaine-Callinet la même année que Georges Wenner, en tant que contremaître tuyautier et harmoniste. Il travaille sur l'harmonie de Saint-Eustache et Saint-Sulpice, ainsi qu'à Beauvais, Toulouse, Carpentras… et sur l'orgue de Sainte-Eulalie à Bordeaux ; il quitte cette maison en 1848 avec Wenner.

  L'établissement à Bordeaux

En 1848, il fonde la Maison Georges Wenner & Jacob Götty à Bordeaux. Il s'avère que Bordeaux est à ce moment-là très mal pourvu en orgues, seulement cinq Daublaine & Callinet (sur lesquels Wenner avait certainement travaillé), le Dom Bedos de Saint-Croix remanié et transféré à Saint-André, un Micot-Isnard et deux Micot-Henry.
En 1849, la Maison Wenner & Götty sort son premier instrument : le grand-orgue de l'église Saint-Nicolas des Carmes. La réception de l'orgue et l'inauguration enchantent tout le monde et l'on félicite les deux associés en des termes élogieux. En 1850, ils construisent l'orgue de Saint-Paul-Saint-François-Xavier à Bordeaux ; en 1863, l'orgue de Saint-André à Bayonne ; en 1869, l'orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Lescar ; en 1880, l'orgue de Saint-Louis des Chartrons à Bordeaux, pour n'en citer que quelques grands.

Aux alentours de 1870, Gaston Maille devient contremaître chez Wenner et remplace Götty.
En 1877, Georges Wenner est nommé Chevalier de l'Ordre Pontifical de Saint-Sylvestre.

Le 1er janvier 1882, Georges Wenner confie son entreprise à son premier contremaître, Gaston Maille. C'est ce dernier qui monte l'orgue de Notre Dame de Lesparre, qui avait été exposé en 1882 à Bordeaux, sur l'esplanade des Quinconces (Médaille d'or à l'unanimité), dans l'attente de la construction de la tribune destinée à l'accueillir.

  Quelques liens

Les quelques parties classées Monuments Historiques : fichier Palissy.

Le grand-orgue de la Cathédrale de Lescar.

L'église saint-André à Bayonne : l'association des amis du grand-orgue.

Un répertoire des travaux de la Maison Wenner, par l'association ADORA.